Mieux vivre notre ville n°5

C’est la dernière semaine avant les élections, celle où des attaques arrivent (voir “Nos rêves tiendront dans les urnes” ci-dessous) mais celle aussi où les messages de soutien se multiplient lors de nos porte-à-porte notamment, à la lecture de nos propositions, par exemple sur l’enfance et l’éducation, que nous partageons avec vous.
Bonne lecture !

Nos rêves tiendront dans les urnes

Cette nuit à Romainville, les panneaux électoraux de l’ensemble des listes pour les municipales ont été recouverts d’une banderole affirmant : « Nos rêves n’entrent pas dans vos urnes ». Cet acte est un délit et, à ce titre, doit être traité par les autorités compétentes.
Mais c’est aussi un message qui est adressé aux Romainvillois, à nous, à notre liste notamment !

Ce slogan, utilisé à maintes reprises depuis des années, aussi bien par le mouvement zapatiste que lors des manifestations de Nuit debout, lors des élections de 2017 en Algérie ou encore, dans ce même pays, lors des manifestations de 2019, est un appel à plus de démocratie participative, à faire que VOS urnes deviennent NOS urnes.
C’est l’objet même de la création et de la candidature de « Romainville à vivre » ! Coller ce slogan sur nos affiches dénote une méconnaissance de notre projet sur le fond. Car notre liste, construite par des personnes de divers horizons et surtout autour des propositions des citoyens, est justement une réponse de démocratie participative et inclusive à ce problème de représentation.

Comment ne pas se sentir insultés par cet acte ?

  • Alors que les élus de l’opposition qui sont dans notre liste (Sofia Dauvergne, Brigitte Moranne, Stéphane Dupré) se battent depuis des années contre une majorité qui refuse le débat démocratique
  • Alors que les citoyens non-encartés, sont connus et reconnus pour leur engagement de longue date sur les combats écologistes, syndicaux, pour la défense de leurs concitoyens
  • Alors que notre mot d’ordre depuis le début de notre rassemblement est de tisser du lien avec les Romainvillois, de les informer et de les former, pour leur donner les moyens d’agir
  • Alors que nous avons construit notre programme avec eux, avec vous, dans une logique de démocratie participative… justement, et en utilisant des méthodes d’éducation populaire
  • Alors que depuis un an ce sont nos rêves, ceux de citoyens engagés, dans des partis politiques ou dans des associations, qui guident notre action

Pour que vivent la démocratie et les règles républicaines, Vincent Pruvost a déposé plainte ce matin afin que les responsables de ce délit soient poursuivis, quelles que soient leurs motivations politiques, et invite les autres têtes de liste à en faire de même.

Dimanche, soyez-en certains, nos rêves tiendront dans les urnes et deviendront réalité avec « Romainville à vivre » !

Enfance et éducation : une priorité

L’éducation et la petite enfance sont une prérogative de la commune que nous entendons investir pleinement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *